Automédication aux antalgiques et anti-inflammatoires : petit tuto pour bien utiliser ces médicaments

« Primum Non Nocere » vous propose sur sa chaine YouTube une vidéo pour vous aider dans le bon usage du paracétamol et des anti-inflammatoires (comme l’ibuprofène ou l’aspirine) en automédication. Attention au risque de toxicité pour le foie en cas de surdosage en paracétamol … attention au risque d’amplifier une infection à l’origine de cette douleur (par exemple en cas de douleur dentaire) avec un traitement par un anti-inflammatoire. L’automédication doit toujours être de courte durée (quelques jours) pour traiter un symptôme aigu. Si le traitement s’avère inefficace après 24-48h, consultez votre pharmacien ou votre médecin traitant rapidement. Ne dépassez jamais la dose maximale indiquée sur la notice, par exemple 4 grammes par jour pour le paracétamol.

Nicolas Authier