Regardez les entretiens de l'OFMA sur la chaîne YouTube de l’OFMA18eme congrès national de la SFETDL'OFMA est partenaire de la semaine de la sécurité des patients. 26-30 novembre 2018 « Les médicaments antidouleurs à bon escient »Consultez et téléchargez le livret destiné aux professionnels de santé sur les antalgiques opioides: "Ce qu'il faut savoir, ce qu'il faut faire"Forum OFMA/SFETD « Pharmacosurveillance et bon usage des antalgiques »  Téléchargez les actes des 23èmes rencontres du RESPADD

Quels effets antalgiques du cannabis dans la fibromyalgie ?

Dans cet essai clinique randomisé conduit aux Pays-Bas, les auteurs ont évalué les effets antalgiques du cannabis médicinal par voie inhalée, contre placébo, chez 20 patients souffrant de douleurs chroniques liées à un diagnostic de fibromyalgie.

Trois variétés de cannabis thérapeutique ont été testées. Elles différaient dans leurs taux en Δ9-tétrahydrocannabinol (THC) et en cannabidiol (CBD), qui sont les deux principaux cannabinoïdes du cannabis. Le 1er type présentait un fort taux de THC pour un taux de CBD bas (Bedrocan® : 22,4 mg THC, < 1 mg CBD), le 2e présentait des taux élevés, mais équilibrés en THC et CBD (Bediol® : 13,4 mg THC, 17,8 mg CBD) tandis que le dernier était pauvre en THC, mais riche en CBD (Bedrolite® : 18,4 mg CBD, < 1 mg THC). Le placébo utilisé était un dérivé du Bedrocan® dont le THC et CBD étaient retirés, en préservant ses qualités organoleptiques.

Le cannabis était administré sous forme inhalée grâce au dispositif Volcano® (Medic vaporizer) de vaporisation du cannabis à température contrôlée, permettant une administration fiable, sûre et reproductible des substances actives. Les patients recevaient un total de 4 inhalations, chacune séparée de 2 semaines, d’une des 3 variétés de cannabis actif ou du placébo, choisi de façon aléatoire. Après l’inhalation de la vapeur de cannabis, les concentrations plasmatiques en THC et CBD, les seuils de douleur induits par pression mécanique et stimulation électrique, ainsi que les scores de douleur spontanée et d’effets psychotropes ressentis ont été monitorés durant 3 heures.

Les principaux résultats de cet essai montrent qu’aucune des 3 variétés de cannabis contenant des substances actives ne produisait un effet supérieur au placébo sur le plan des douleurs spontanées ou provoquées par stimulation électrique.
Comparé aux patients répondeurs au placebo, un nombre significativement plus élevé de patients ont été soulagés par les vapeurs de Bediol® (contenant des doses élevées de THC et de CBD) avec une diminution de 30 % de la douleur spontanée, tandis que les deux autres cannabis thérapeutiques actifs avaient des profils de réponse identiques au placebo. Les auteurs ont retrouvé une corrélation entre la réduction des scores de douleur spontanée et l’intensité de l’effet psychoactif ressenti des types de cannabis thérapeutique.

Les seuils de douleur obtenus par pression mécanique étaient augmentés par l’administration des cannabis Bedrocan® et Bediol®, avec un effet supérieur pour ce dernier. Quant au Bedrolite® (forte teneur en CBD, mineure en THC), il était dépourvu d’activité antalgique , quel que soit le modèle de douleur spontanée ou provoquée utilisé. Enfin, les auteurs montrent l’existence d’une augmentation des concentrations plasmatiques de THC lorsqu’il est associé au CBD, malgré un effet antagoniste sur le plan antalgique du CBD combiné au THC. Ce résultat pointe les relations complexes entre THC et CBD lorsqu’ils sont inhalés du fait de leurs interactions pharmacocinétiques synergiques, mais pharmacodynamiques antagonistes.

D’après les auteurs, les taux plasmatiques en THC et CBD sont corrélés de façon plus importante à l’effet antalgique retrouvé que les taux contenus dans les différentes variétés. Les dosages sanguins seraient donc potentiellement plus pertinents pour le suivi thérapeutique pharmacologique et l’adaptation des posologies pour les patients.

Les auteurs concluent sur le fait que l’efficacité analgésique du cannabis thérapeutique dans les douleurs nociplastiques restait limitée aux variétés qui contenaient du THC, sans supériorité des cannabis actifs contre le placebo dans la réduction des scores de douleur spontanée. Cet article constitue une base de travail intéressante pour la construction d’essais cliniques de plus grande ampleur permettant de mieux étudier l’efficacité et la sécurité d’emploi du cannabis thérapeutique dans un contexte de douleurs nociplastiques.

Source : An experimental randomized study on the analgesic effects of pharmaceutical-grade cannabis in chronic pain patients with fibromyalgia.